Annie Haon,
Psychologue clinicienne/psychothérapeute adultes et enfants à Sorgues et sa région
psychologue-sorgues.com patients
Téléphone
06 83 09 94 10

psychologue-sorgues.com - conduites-a-risquet

Conduites à risque :



Les conduites à risque chez les adolescents se définissent comme un engagement délibéré et répétitif dans des situations dangereuses qui exposent au risque de se blesser ou de mourir, d'altérer son avenir personnel ou de mettre sa santé en péril. Ce qui doit attirer l'attention et conduire à consulter c'est leur répétition, leur persistance, leur impact sur la scolarité, le repli sur soi.

Les conduites à risque peuvent être mises en rapport avec différents aspect de la construction identitaire :

Prendre des risques est un moyen de faire sa place parmi les autres, de se faire respecter, de se faire admettre dans un groupe. Ceci est d'autant plus important qu'à l'adolescence, le groupe joue un rôle majeur, comme laboratoire d'expérimentation. C'est dans le groupe que l'adolescent forge son identité et décide qui il sera, en opposition ou en accord avec les valeurs de son milieu familial.

Prendre des risques permet de gagner en indépendance vis-à-vis du contrôle parental, vérifier l'interdit énoncé par le parent ou l'adulte, en comprendre le sens en passant à l'acte et donc en le transgressant. Flirter avec la mort ne relève pas forcément d'une velléité suicidaire mais donne l'illusion d'une toute puissance. La prise de risque a une fonction individualisante dans la mesure ou le risque, par l'excitation qu'il procure éveille le sentiment d'existence et le sentiment que l'on mérite de vivre.

Prendre des risques participe ainsi à la construction de l'estime de soi. Il s'agit de se prouver quelque chose à soi-même, surtout dans la période où le jeune prend conscience de sa finitude et de l'inéluctable de la mort. La prise de risque conforte un besoin de reconnaissance narcissique, tant du côté parental que des pairs.

psychologue-sorgues.com - crise-identitaire
L'adolescent, avec son corps en pleine transformation, fait la découverte de nouvelles possibilités. La prise de risque peut être la recherche de nouvelles sensations, de nouveaux plaisirs. Prendre des risques peut être une manière d'apprivoiser et de maîtriser ce corps nouveau, de se prouver à soi-même que l'on est maître de son corps, qu'il nous appartient. La prise de risque est nécessaire pour tester ses capacités physiques, ses capacités à affronter un danger, à contenir son angoisse. Prendre des risques peut avoir un effet anxiolytique (se libérer d'une tension interne trop intense) ou antidépresseur (se sentir vivre en expérimentant des sensations fortes).

Les conduites à risques représentent le moyen d'exprimer une souffrance, de se sentir exister et de faire passer un message. Elles révèlent des difficultés à entrer dans la vie, qui aujourd'hui sont considérables, avec ce sentiment que ces difficultés sont indépassables; les conduites à risque traduisant alors la recherche tâtonnante d'une issue.

L'évaluation spécialisée, indispensable, ne doit pas conduire à enfermer l'adolescent dans une étiquette. Comme les enfants, il peut investir un diagnostic comme une réponse à son problème d'identité et s'y fixer.

Au-delà des étiquettes et des diagnostics, c'est avant tout un adolescent et à cette période là beaucoup de réaménagements sont encore possibles.



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGV et l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts et vous permettre l'utilisation de boutons de partages sociaux.
En savoir plus et gérer ces paramètres
Fermer